Saint-Nicolas

La Saint-Nicolas est la fête des enfants, et pendant très longtemps – jusqu’à la Réforme – ce bon saint fut le seul à leur apporter des cadeaux. Dans les villes comme dans les villages, il frappe toujours à la porte des maisons, le soir du 5 décembre, tenant à la main son grand « Livre du ciel » où sont enregistrés tous les pêchés.

En Allemagne Nikolaus, accompagné par le Knecht Ruprecht ( Ruprecht, Robert le valet), descend du Ciel dans une luge chargée de petites gourmandises et de cadeaux.
Saint-Nicolas et l’Avent en Allemagne et en Autriche sont au moins aussi populaires que le Père Noël.
Le soir du 5 décembre, les enfants placent leurs chaussures nettoyées dans un endroit particulier. Le matin du 6 décembre ils vont très vite voir s’il y a des cadeaux et des friandises dans leurs chaussures. C’est le début des fêtes de fin d’année.
Dans la région de Hanovre et en Westphalie, on l’appelle aussi Klas ou Bullerklas, c’est à lui que les enfants adressent leurs prières, se réjouissant de petits présents qui les attendent pour le 6 décembre.

Une histoire de Saint-Nicolas 
d’après “Elisabeth IVANOVSKY, éditions des Artistes, Collection Pomme d’Api”.

Il était trois petits enfants
Qui s’en allaient glaner aux champs.
S’en vinrent un soir chez un boucher:
Boucher, voudrais-tu nous loger?
Entrez, entrez, petits enfants,
Il y a d’la place assurément.
Ils n’étaient pas sitôt entrés
Que le boucher les a tués,
Les a coupés en p’tits morceaux,
Mis au saloir comme pourceaux.
Saint-Nicolas, au bout d’sept ans,
Vint à passer devant ce champ,
Alla frapper chez le boucher:
Boucher, voudrais-tu me loger?
Entrez, entrez, Saint-Nicolas,
Pour de la place, il n’en manque pas.
Il n’était pas sitôt entré,
Qu’il a demandé à souper.
Du p’tit salé je veux avoir

Qu’il y a sept ans qu’est dans l’saloir.
Quand le boucher entendit ça,
Hors de la porte il s’enfuya.
Boucher, boucher, ne t’enfuis pas;
Repens-toi, Dieu te pardonnera.
Saint-Nicolas alla s’asseoir
Dessus le bord de ce saloir.
Petits enfants qui dormez là
Je suis le grand Saint-Nicolas.
Et le grand Saint ouvrit trois doigts …
Les p’tits se lèvent tous les trois.
Le premier dit :
J’ai bien dormi,
Le second dit:
Et moi aussi,
Et le troisième répondit:
Je me croyais en Paradis…
Il était trois petits enfants
Qui s’en allaient glaner aux champs …

2 avis sur “Saint-Nicolas

  1. Extrait du Blog des familles publié à Hanovre
    Une fois par an, le 6 décembre, certains enfants reçoivent la visite d’un homme plus âgé, Nikolaus. Il a une barbe, une longue robe et un étrange chapeau sur la tête. Pourquoi vient-il et qu’est-ce qu’il a de si spécial à son sujet?

    Saint Nicolas a vécu il y a très longtemps (dans les années 270-342 de notre ère) dans le sud-ouest de l’Anatolie. Il était évêque de Myra – c’est-à-dire dans ce qui est maintenant Demre dans la province turque d’Antalya. Nicholas venait d’une famille riche, mais aidait les malades et les pauvres. À cette fin, il leur rendait habituellement visite secrètement tard le soir et les aidait. À la mort de ses parents, il a donné toute sa fortune aux pauvres.

    Le jour de sa mort, le 6 décembre, les enfants reçoivent des cadeaux à cette occasion. La coutume d’aujourd’hui est que les enfants nettoient leurs bottes le soir du 5 décembre et les placent devant la porte d’entrée. Le lendemain matin, vous les trouverez remplies de bonbons, de noix et / ou maintenant de petits cadeaux tels que des jouets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *