Pierres de la Faim

Symbole d’une extrême sécheresse, les « pierres de la faim » refont surface sur les rives de l’Elbe.

La baisse du niveau des cours d’eau en Europe laisse place à des avertissements. « Si vous me voyez, alors pleurez ! » Voici l’inscription que l’on peut lire sur une « pierre de la faim » qui a refait surface, cet été, sur les bords de l’Elbe.

Ce message n’est pas le seul laissé sur une « pierre de la faim ».. Tel un livre ouvert, on peut y lire 10 dates : 1417, 1616, 1707, 1746, 1790, 1800, 1811, 1830, 1842, 1868, 1892 et 1893.

La sécheresse de cette année pourrait être la pire depuis 500 ans.

Les « pierres de la faim » ne sont d’ailleurs pas les seuls souvenirs immergés sous les eaux. Le réchauffement climatique a révélé un certain nombre de trésors archéologiques ou de bombes de la Seconde guerre mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.