Niki de Saint Phalle

Vous qui connaissez Hanovre, vous savez que depuis 1974, les trois Nanas font partie des figures de rues les plus admirées de Hanovre (sur les berges de la Leine). Les sculptures volumineuses de Niki de Saint Phalle furent pourtant au début très controversées par les citoyens de Hanovre. Après les protestations qu‘elles suscitèrent, une discussion intense sur l‘art dans les lieux publics s‘engagea. Elle connut une fin heureuse. Depuis lors, les Nanas ont pris une place irremplaçable dans le cœur des habitants de Hanovre. En 2000, l‘artiste fut même nommée citoyenne d‘honneur de la ville. En remerciement, elle fit don de 300 de ses œuvres au musée Sprengel.

Dans les Jardins Herrenhausen

Vous pourrez retrouver ses œuvres et celles de son mari dans le cadre d’une exposition du Centre Georges Pompidou

Niki de Saint Phalle, Jean Tinguely, Pontus Hultén

Galeries Champs-Élysées

6 juin 2025 – 4 janvier 2026

L’exposition explore les moments marquants de la trajectoire de Niki de Saint Phalle (1930-2002) et Jean Tinguely (1925-1991). Couple exceptionnel uni, au-delà de leur aventure sentimentale, par des liens artistiques indéfectibles dans un enrichissement réciproque, ils ont bénéficié d’une importante visibilité grâce à l’impulsion donnée par Pontus Hultén (1924-2006), premier directeur du Musée national d’art moderne au Centre Pompidou. 
Un parcours à la fois historique et ludique à travers les machines animées de Jean Tinguely, les sculptures et reliefs colorés de Niki de Saint Phalle, ainsi que des films d’archives inédits et une documentation exceptionnelle. 

Commissariat : Sophie Duplaix, conservatrice en chef du service des collections contemporaines, Centre Pompidou – Musée national d’art moderne 

Notez sur vos agendas !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *